Les Siberiens

Son histoire

Premièrement des chats, semblable aux chats de la Sibérie, il a été mentionné dans les publications du XVI siècle. A l'époque, c'était des chats a moitié européen et sauvages. On pouvait les rencontrer dans toute l'Empire Russe.

Il n'y a pas de données précises, sur quand et comment ces chats sont apparus en Sibérie. Alors que les indigènes de Sibérie étaient pour la plupart en mode de vie nomade et ne gardaient pas les chats. On peut supposer que les migrants de la partie occidentale de la Russie au cours du développement des terres de Sibérie, ont apporté avec eux leurs chats.

Peut-être les chats sont arrivées en Sibérie avec des commerçants en provenance des pays asiatiques, qui était à l'époque un commerce actif.

Il est possible que les chats Angora, Sibérien et Perse et les chats des forêts norvégiennes ont des ancêtres communs - immigrants en provenance d'Asie Mineure. Selon une version, ces chats sont apparus au tribunal de khans de la Sibérie. Les chats sibériens se sont formé dans l'environ à l'est de l'Oural, en Sibérie, qui a contribué à l'émergence des cheveux long et épais de chat de Sibérie qui protège l'animal contre le froid. Dans l'évolution des espèces le chat sauvage de la forêt a joué un rôle.

Son caractère

Le Sibérien n'est pas agressif, il est de nature très gentil et affectueux. Il est très tendre et il miaule très peu il est plus a ronronner.

S'attachent beaucoup à leur propriétaire et sont très joueur que ce soit avec les enfants ou bien avec les animaux. Ils auraient une forte personnalité, ce qui ne les empêcherait pas de bien s'entendre avec d'autres animaux de la maison. Le sibérien est décrit comme une force tranquille, mais pouvant être très actif et énergique.

Ce chat est peu être en apprentissages, il se reconnaît quand on l'appelle et il répond et on peut aller en promenade avec son harnais sans problème.

    Le caractère du Sibériens, vous pouvez le lire ici : http://siberienchat.fr/node/160#overlay

Son apparence

Le Livre des Origines Francaises a établi un standard du Sibérien, dont voici les exigences :

Puissant, il se dégage du chat Sibérien, une impression de force confirmée par sa musculature ronde et très développée. Compte tenu de sa morphologie, le Sibérien n’arrive à maturité que vers l’âge de 3 ans. Le dimorphisme sexuel est fortement marqué, les mâles étant notablement plus grands que les femelles.

Note : les Sibériens colourpoints sont traditionnellement nommés « Sibériens Neva Masquerade ».

Le Sibérien peut être de toutes les couleurs sauf celles basées sur le chocolat, lilac, cinnamon et fawn . Les dessins reconnus sont : solide, tabby, silver/smoke, solide et blanc, tabby et blanc, silver/smoke et blanc

Tête : En forme de triangle adouci, la tête est large avec des contours arrondis. De face, les pommettes ne sont ni saillantes ni proéminentes. Large, le crâne, est plutôt plat. Vu de profil, le front est légèrement arrondi et est prolongé par une légère déclivité au niveau des yeux. Le nez est moyennement court et plat.

Museau : Rond et fort, le museau doit être sans pinch. Les femelles ont souvent un museau plus fin que les mâles. Le menton est arrondi sans être en galoche. Les moustaches sont longues et épaisses.

Yeux : Grands, presque ronds, les yeux sont bien espacés l’un de l’autre, séparés au minimum par la largeur d’un oeil. Ils sont implantés légèrement de biais, sans pour autant avoir d’expression orientale. Toutes les couleurs d’yeux sont admises sans qu’il y ait de relation avec la robe, sauf chez les colourpoints qui ont les yeux bleus.

Oreilles : De taille moyenne, les oreilles sont larges à la base et séparées par une distance équivalente à une largeur d’oreille à une et demi. Vu de profil, elles sont légèrement pointées vers l’avant. De forme arrondie à leur extrémité, elles sont recouvertes à l’extérieur d’une abondante fourrure qui cache presque complètement leur base. L’intérieur des oreilles est également garni de poils abondants. Des « lynx tips »(plumets) sont appréciés.

Encolure : Ronde et courte,l’encolure est puissamment musclée.

Corps : De format semi-cobby, le corps, massif, lourd et musclé, a une forme caractéristique dite « en tonneau » due à la rondeur de ses côtes et de sa musculature. La croupe est arrondie et plus haute que les épaules. La sangle abdominale est très puissante.

Pattes : De hauteur moyenne, les pattes sont robustes et musclées avec une ossature puissante.

Pieds : Grand et ronds, les pieds montrent une importante pilosité interdigitale.

Queue : La queue est large à la base puis va en s’effilant jusqu’à un bout arrondi. Elle est fournie d’une abondante fourrure. Idéalement, elle doit arriver à hauteur de la base des omoplates.

Robe et texture : Mi-longue à longue, la fourrure du Sibérien est composée des trois types de poils : poil de garde, poil de jarre et sous-poil. L’encolure, les épaules et le dos sont recouverts de poils de garde plus épais et brillants. La collerette part de l’arrière de la tête pour rejoindre la gorge. Le sous-poil est abondant. Les poils du ventre peuvent friser légèrement sans que ce caractère soit particulièrement recherché.

Chez les particolores : toute proportion de blanc est acceptée quels qu’en soient la taille et l’emplacement.